Aufait Maroc

Baisse de 11,7% des investissements étrangers en actions cotées en 2011

Baisse de 11,7% des investissements étrangers en actions cotées en 2011
Dernière mise à jour le 21/06/2012 à 8:38

Les investissements étrangers en valeurs cotées marocaines se sont élevés à 147,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2011 contre 167 MMDH en 2010, soit une baisse de 11,7%, selon le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM).

Ce recul s’explique par la contre-performance qu’a connue la place casablancaise durant l’année précédente, dans la mesure où cinq valeurs représentant 73% du portefeuille détenu par les étrangers et les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont toutes baissé. Il s’agit des valeurs de BMCE (-18,20%), IAM (-9,60%), Lafarge Ciments (-26,89%), Ciments du Maroc (-20,83%) et BMCI (-12,14%), explique le CDVM dans un rapport sur l’investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre de l’année 2011, publié mercredi.

Le portefeuille détenu par les étrangers aurait été valorisé à 169,25 MMH à fin 2011, à prix constants par rapport à 2010, précise le CDVM.

Pour sa part, le taux de détention des étrangers et des MRE a accusé une légère baisse en s’établissant à 28,6% en 2011 contre 28,9% en 2010, suite à la baisse de la capitalisation boursière de 10,85% ainsi que la régression des flux drainés par les investisseurs étrangers et les MRE durant cette période.

Concernant les participations des étrangers et des MRE dans la bourse de Casablanca, elles demeurent minoritaires puisque 76% des sociétés cotées affichent un taux moyen de détention aux alentours de 2,8%, ajoute la même source.

Ainsi, les participations stratégiques se sont accaparé la part du lion avec 89,7% de la part de l’investissement étranger en actions cotées en 2011 contre 90,4% en 2010. Rapportées à la capitalisation boursière, les participations stratégiques sont restées quasiment stables durant ladite période.

Quant à la part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca et conservés au Maroc, elle est en progression de 3%, pour la troisième année consécutive, après 2,5% en 2009 et 2,8% en 2010. Elle représente ainsi 12,7% de la capitalisation boursière flottante contre 12,5% en 2010.

Par nationalité, l’analyse montre que sur les 4694 investisseurs présents à fin 2011, les investisseurs européens détiennent 88% du total des investissements étrangers en volume, suivis par les investisseurs du Moyen Orient et de l’Afrique avec 4,44% pour chaque catégorie.

En outre, le CDVM relève que le montant des investissements des personnes morales étrangères non résidentes est en baisse de 11,8% avec 145,6 MMDH en 2011. Cependant, la part de cette catégorie d’investisseur reste inchangée par rapport à 2010 avec 98,6% du montant de l’investissement étranger en action cotées conservées.

Le rapport note également que l’analyse de la répartition de l’investissement étranger en titres d’OPCVM en 2011 met en évidence encore une fois une préférence pour les OPCVM « Monétaires » avec une part de 34% suivie des OPCVM « obligations à moyen et long terme (MLT) » avec 29%. La part des obligations à court terme a pris 7 points d’avance en 2011 et est passée de 9% en 2010 à 16% en 2011.

Par ailleurs, l’investissement étranger est concentré dans 11 secteurs d’activités, notamment les équipements électriques et électroniques, les télécommunications, les services aux collectivités, le bâtiment et Matériaux de construction, le pétrole et gaz, les loisirs et hôtellerie et le secteur pharmaceutique.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×