Aufait Maroc

Droits des femmes : le Maroc progresse « vers l’égalité de jure »

Droits des femmes : le Maroc progresse « vers l’égalité de jure »
Dernière mise à jour le 21/06/2012 à 20:13

En matière d’égalité et de droits des femmes, les dix dernières années ont permis au Maroc de progresser « vers l’égalité de jure et les efforts se poursuivent pour assurer cette égalité non seulement en droit mais aussi dans les faits », souligne un rapport présenté jeudi à Genève par le Groupe de travail des Nations unies sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

Le rapport du groupe, présenté devant la 20ème session du Conseil des droits de l’homme, par sa présidente-rapporteuse, Kamala Chandrkirana, a souligné que depuis son intronisation, « SM le Roi Mohammed VI a poursuivi un processus de démocratisation au Maroc, où l’égalité et les droits de l’Homme constituent la clef de voûte ».

« Le Maroc a connu une décennie de progrès vers la démocratie et le respect des droits de l’homme. Le groupe de travail a recueilli des témoignages favorables quasi unanimes au sujet des efforts déployés par le Roi et des réactions positives à l’égard des réformes de la part d’un vaste éventail de parties prenantes », indique le rapport.

Le groupe de travail affirme ainsi que la Constitution du royaume « offre une base juridique, politique et institutionnelle solide pour la consolidation des acquis, la poursuite des réformes cruciales visant à combler les lacunes qui subsistent, la prévention des nouvelles formes de discrimination à l’égard des femmes et le renforcement de la participation effective des femmes dans tous les domaines de la vie ? y compris dans la sphère politique et la vie publique ? en tant que citoyennes à part entière ».

« Les réformes menées au Maroc sont généralement accueillies avec satisfaction, mais de nombreuses responsables féminines restent vivement préoccupées par le fait que les avancées des dix dernières années en matière d’égalité et de droits des femmes pourraient être inversées et que la poursuite des progrès pourrait être entravée », indique le rapport, en émettant le souhait que « le nouveau gouvernement préservera et renforcera les acquis des dix dernières années et veillera à faire en sorte que les récentes réformes permettront enfin aux femmes marocaines de jouir de leurs droits fondamentaux sur un pied d’égalité ».

Le rapport, réalisé à l’issue d’une visite de huit jours effectuée du 13 au 20 février dernier à l’invitation du gouvernement marocain, a également émis plusieurs recommandations visant la consolidation de l’édifice juridique et institutionnel pour promouvoir l’égalité et la non-discrimination et à assurer une protection et un renforcement accrus des droits fondamentaux des femmes.

Ces recommandations visent aussi à promouvoir la participation des femmes dans la vie politique et publique, à renforcer leurs capacités à travers des mesures spéciales visant à augmenter leur présence tant au niveau des postes électifs que décisionnels, afin d’atteindre les objectifs d’égalité formelle et effective entre les hommes et les femmes.

Le groupe de travail a également recommandé des mesures pour autonomiser les femmes et les filles rurales et les groupes de femmes désavantagées, à travers les politiques publiques et programmes mis en ?uvre dans ce domaine.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×