Aufait Maroc

Le cinéaste marocain Ulad Mohand cité à comparaitre en justice à Asilah pour un documentaire

Le cinéaste marocain Ulad Mohand cité à comparaitre en justice à Asilah pour un documentaire
Dernière mise à jour le 21/06/2012 à 15:34

Le cinéaste franco-marocain Mohamed Ulad Mohand, réalisateur du documentaire « Hercule contre Hermès » (52 minutes), comparaît lundi prochain devant le tribunal de Première instance d’Asilah, suite à une plainte notamment en diffamation de l’homme d’affaires français Patrick Guerrand-Hermès, apprend-on de sources concordantes.

Le film raconte l’histoire d’une famille de paysans marocains en litige sur un lot de terrain avec M. Guerrand-Hermès, l’un des héritiers d’une grande maison française de luxe, qui a acquis, il y a quelques années, des terres en bordure d’une plage près d’Asilah, mais aborde également d’autres thématiques notamment la façon dont les investissements se font dans cette région.

S’appuyant sur des articles de presse, le plaignant accuse le réalisateur et le producteur du film, le Français Nicolas Namur, de détourner la réalité des faits et de diffamation.

Dans sa plainte, il requiert la saisie du film et l’interdiction de sa projection ou, préventivement, la suppression du nom d’Hermès du titre de l’oeuvre, à cause de son absence ès qualité dans l’affaire qui oppose la famille El Maktiri et la société immobilière dont il est le propriétaire et qui a acquis les terres objets du litige. Il les accuse aussi de tentative de « chantage » au vu de sa position internationale sur les plans économique et social.

Le réalisateur s’en défend et rappelle que ce procès s’inscrit dans une série d’actions judiciaires que l’homme d’affaires a intentées contre l’équipe du film, dont la première a été classée en justice en février 2012.

Il explique que le documentaire, coproduit par la chaîne 2M où il est en cours de montage, la chaîne franco-allemande ARTE et plusieurs autres chaînes satellitaires européennes et arabes, respecte strictement toutes les lois en vigueur.

Dans une déclaration à la MAP, M. Ulad Mohand s’est dit étonné de cette plainte alors que le film n’a pas encore été projeté et qu’aucune date n’est fixée pour sa diffusion.

Il a assuré qu’une fois achevé le montage du film, les personnes concernées peuvent le visionner avant sa projection, précisant qu’il avait contacté M.

Guerrand-Hermès trois fois par courrier recommandé lui proposant de donner sa version sur les questions objet du documentaire, mais il a toujours refusé.

Le réalisateur affirme avoir subi plusieurs autres entraves durant le tournage du film dont des menaces d’agression de la part d’un employé de l’homme d’affaires, déjà condamné pour ces faits, et de la part du fils de celui-ci contre lequel il a une plainte en cours.

Né en 1966 à Asilah, Mohamed Ulad-Mohand est à la fois réalisateur et producteur. Titulaire du prix du meilleur jeune producteur en France, il est également Lauréat de la Film Business School à Madrid, de l’ACE (European Film Studio), de La villa Médicis à Rome etc.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×