Aufait Maroc

L’avion solaire Solar Impulse a atterri à Ouarzazate

L’avion solaire Solar Impulse a atterri à Ouarzazate
Dernière mise à jour le 23/06/2012 à 17:03

L’avion solaire suisse Solar Impulse a atterri dans la nuit de jeudi à vendredi à Ouarzazate, dans le sud du Maroc, en provenance de Rabat, après plus de 17 heures et trente minutes de vol, a constaté un journaliste de l’AFP.

Piloté par le Suisse André Borscheberg, l’appareil s’est posé à 00H26 locale (23H26 GMT) sur la piste de l’aéroport de Ouarzazate où étaient présents, notamment, des responsables de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen).

Il s’agissait de sa deuxième tentative pour rejoindre le sud du pays. Solar Impulse, qui vole sans la moindre goutte de carburant, avait été contraint le 13 juin de faire demi-tour à mi-chemin du trajet Rabat-Ouarzazate (550 km), sa destination finale, en raison de vents forts.

« Le vol était de nouveau magnifique. J’étais très content d’être très haut. Le matin j’ai eu très chaud parce que j’étais trop habillé », a déclaré le pilote suisse peu avant son atterrissage.

Des chapiteaux ont été dressés près de l’aéroport pour abriter les organisateurs de ce vol, retransmis en direct par le site +solarimpulse.com+.

Solar Impulse avait décollé le 24 mai de Payerne (Suisse) pour atterrir le 5 juin à Rabat, après une escale à Madrid. Il prévoit d’effectuer un tour du monde en 2014.

Très fragile, cet oiseau des airs en fibre de carbonne -qui a le poids d’une petite berline- est mû par quatre moteurs électriques, d’une puissance de 10 chevaux chacun, alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile.

« Le voyage s’est très bien passé et il y a une ambiance de fête. Je suis bien sûr très satisfait et heureux », a déclaré M. Borscheberg, fatigué par le voyage mais souriant. Il a également remercié les responsables marocains ayant participé à l’organisation de ce vol.

L’avion solaire a été accueilli par les applaudissements des organisateurs du vol et les chants de groupes folkloriques locaux.

L’Agence marocaine de l’énergie solaire devrait, à l’occasion de ce vol, annoncer le nom du consortium international ayant remporté l’appel d’offres pour la construction de la première phase de la centrale solaire de Ouarzazate dotée d’une capacité de 160 MW et avec l’objectif de porter cette capacité d’ici 2015 à environ 500 MW.

Le Maroc, qui importe la quasi-totalité de son énergie de l’étranger, ambitionne de développer ses propres capacités d’énergies renouvelables grâce à ses côtes qui s’étendent de la Méditerranée à l’Atlantique et à son ensoleillement.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×