Aufait Maroc

Edito : Instabilité des institutions étatiques

Edito : Instabilité des institutions étatiques
Dernière mise à jour le 24/06/2012 à 17:33

Chaque année, le magazine des relations internationales Foreign Policy en collaboration avec le FPP ( Fonds pour la Paix), un think tank américain, publie une classification de 177 pays en fonction du degré de leur exposition aux troubles politiques, économiques et sociaux.

Ils passent en revue la pression démographique, la pression des flux de réfugiés, l’intensité de la pauvreté,  la tendance des populations à s’exiler, les luttes entre groupes ethniques ou autres, l’état de la corruption et de la légitimité des gouvernants, les services publics, et attribuent une note pour chacun de ces paramètres aux pays. Le total permet de comparer les pays entre eux. Le premier pays est celui qui connaît le plus de troubles (Somalie)  le dernier, est le pays le plus calme (Finlande).

L’extrait ci-joint montre comment le Maroc est perçu par rapport aux pays les plus proches. Les notations ont été faites pour 2012.  Notre pays apparaît plus paisible que la Syrie, l’Égypte, l’Algérie et l’Inde. Par contre nous sommes moins bien classés que la Tunisie qui vient sept places plus loin que nous.

Par rapport à ce pays, nous apparaissons comme ayant une pression démographique plus importante, nous sommes plus exposés à recevoir des réfugiés, on nous voit comme ayant plus de tension entre groupes sociaux ou ethniques, nous avons plus de disparités sociales dans l’état de développement, et la qualité de nos services publics est inférieure. Par contre, nous sommes mieux notés pour la légitimité de notre gouvernance, la gestion des droits de l’homme, l’efficacité de notre appareil sécuritaire, la régulation des luttes entre élites et l’exposition aux influences extérieures.

Très certainement, les notations ont dues être faites il y a déjà quelques mois et ne prennent pas en compte les derniers évènements dans la région. La Tunisie est secouée régulièrement par les activités des salafistes qui semblent avoir pris sous leur coupe des régions entières. Ce fait devrait à lui seul justifier la dégradation de plusieurs de ses notes.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda