Aufait Maroc

Communiqué : Le syndicat UMT dénonce les arrestations de ses cadres dans l’affaire Comanav

Communiqué : Le syndicat UMT dénonce les arrestations de ses cadres dans l’affaire Comanav
Dernière mise à jour le 24/06/2012 à 10:17

Le syndicat UMT déclare son étonnement concernant les poursuites judiciaires contre deux de ses principaux cadres dans l’affaire Comanav. Il s’agit de Said El Hiresh, secrétaire général du secteur des dockers, et de Mohamed Chemchati secrétaire général de la section des marins.

Après avoir analysé la situation dans le cadre d’une réunion urgente du secrétariat national de l’UMT, le syndicat dénonce une dérive grave contre la liberté syndicale dans le pays et demande à ce que les faits soient recadrés dans leur contexte réel sans porter atteinte aux droits des travailleurs et à la protection de leurs représentants.

Le syndicat demande que ses cadres soient immédiatement libérés provisoirement et que toutes les dispositions soient prises pour un jugement juste et équitable.

Le procureur général de Rabat avait déclaré dans un communiqué que le tribunal d’appel de Rabat avait reçu des informations concernant des agissements graves de certaines personnes qui portent atteinte à la sécurité intérieure du pays et aux intérêts économiques de la nation, et qui menacent de détériorer des installations portuaires et des bateaux et entravent la liberté du travail au port de Tanger Med.

L’interprétation des évènements pour le syndicat UMT est très différente. Il affirme que les actions menées par leur syndicat au port de Tanger ne sont que des actions syndicales visant à défendre les revendications légitimes des travailleurs et en particulier la demande d’application du code du travail.

L’UMT ajoute que leurs représentants syndicaux avaient attiré l’attention des responsables sur les problèmes sociaux que connaît le port suite à la non application de la législation du travail par plusieurs sociétés qui n’ont pas la compétence nécessaire pour gérer des conflits sociaux.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×