Aufait Maroc

Résultats du baccalauréat 2012 : 48,96% d’admis au premier tour

Résultats du baccalauréat 2012 : 48,96% d’admis au premier tour
Dernière mise à jour le 26/06/2012 à 13:29

Malgré les nombreux incidents qui ont émaillé le déroulement des épreuves du baccalauréat cette année, les résultats semblent satisfaisants comparés aux années précédentes. Le taux de réussite aux examens de la session ordinaire du baccalauréat qui se sont déroulés du 12 au 14 juin, a atteint 48,96%, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale (MEN) publié mardi.

Le ministère précise que 15,21% des candidats libres ont pu également décrocher leur diplôme.

Le nombre total des nouveaux bacheliers a atteint 163.506 sur 451.953 candidats, précise le communiqué, indiquant que 164.271 candidats passeront les épreuves de la session de rattrapage, qui aura lieu les 10,11 et 12 juillet prochain.

1.390

Ce sont les cas de fraude recensés cette année au niveau national, par le MEN, grâce à “l’application rigoureuse de la panoplie de mesures anti-fraude lors des épreuves du baccalauréat”.

Les relevés de notes reçus par les candidats au baccalauréat par courrier électronique, via la plateforme “taalim.ma”, mentionne par erreur la note de la moyenne générale à la place de la note de l’examen régional, a annoncé le ministère. Mais, assure-t-il, “ce qui est mentionné dans ce relevé n’a pas eu d’impact sur les résultats annoncés”, précisant que “des relevés de notes officiels seront remis aux candidats par les Académies régionales de l’enseignement et de la formation”.

Une kyrielle d’incidents

Pour rappel, une dizaine de personnes, dont des candidats, ont été interpellées et placées en détention pour fraude lors de ces épreuves. A Azemmour, un candidat pris en flagrant délit de tricherie avait brandi une arme blanche devant les surveillants avant de prendre la fuite. A noter également que la Commission nationale de suivi des examens du baccalauréat avait annoncé l’annulation de toutes les copies des épreuves correspondant à ce qui a été publié sur Facebook.

Dernier incident en date, la suspension du directeur de l’académie de la région Guelmim Smara “pour n’avoir pas respecté les dispositions du décret relatif aux indemnités octroyées aux professeurs chargés de la correction des épreuves écrites des examens du baccalauréat”. Cette décision est intervenue après qu’une cinquantaine d’enseignants avaient refusé, le samedi 16 juin, de reprendre la correction des épreuves dans un centre de la région. Les enseignants de la région ont tenu vendredi dernier un sit-in pour déplorer la décision du ministère qu’ils ont qualifiée “d’arbitraire et d’abus de pouvoir »”.

A lire aussi...