Aufait Maroc

Ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime : Pas de panique! Le marché sera bien approvisionné durant Ramadan

Ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime : Pas de panique! Le marché sera bien approvisionné durant Ramadan
Dernière mise à jour le 02/07/2012 à 10:05

Dans un communiqué publié ce lundi, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime rassure et écarte toute inquiétude concernant l’approvisionnement du marché national durant le mois de Ramadan.

Ainsi, concernant la tomate, l’approvisionnement du marché sera assuré essentiellement par celle de saison (plein champs) et la tomate oblongue (agro-industrielle). La demande sur ce produit est en effet très forte pendant le mois de Ramadan, se situant à environ 80.000 tonnes. Elle sera satisfaite grâce à une offre dépassant les 220.000 tonnes qui doivent être produites pendant les mois de juillet-août.

Pour ce qui est de la datte, autre produit phare, l’approvisionnement du marché national au cours du mois sacré sera assuré principalement par les stocks issus de la production nationale de la campagne précédente, mais également par les importations réalisées ou à réaliser dans les jours qui viennent. Ainsi, le Maroc devrait disposer d’une offre de 37.000 tonnes pour une demande qui se situe entre 27.000 et 30.000 tonnes.

Le marché national connaîtra également un bon approvisionnement en légumineuses, grâce à la coïncidence de la période de récolte de celles-ci avec le mois de Ramadan. En termes de quantité, il est à noter que l’offre en lentilles est évaluée à 400.000 tonnes pour une demande de 50.000 tonnes. Le disponible en pois chiches est quant à lui de 430.000 tonnes couvrant ainsi largement la demande qui s’établit à 75.000 tonnes.

Le lait, qui connaît également une forte hausse de consommation pendant Ramadan, affiche une bonne disponibilité. L’offre globale en lait (pasteurisé et UHT), disponible pour juillet et août 2012, est évaluée à 193 millions de litres, permettant de couvrir les besoins à hauteur de 120%, la consommation étant évaluée à 160 millions de litres pour les mois de juillet et août.

Concernant les viandes, la quantité de viandes rouges (bovines, ovines et caprines) disponible est estimée à 32.000 tonnes. Cette offre est suffisante pour couvrir les besoins de consommation nationale de ces produits estimés à 26.500 T, assure-t-on de même source.

L’offre de viande blanche et œ?ufs est également supérieure aux niveaux de consommations enregistrés au cours d’un tel mois. En effet, l’offre en poulet de chair et dinde comblera largement la demande. Pour les œufs, le marché affiche une disponibilité de 508 millions d’?unités pour une demande de 470 millions d’unités.

Le marché marocain pendant le mois sacré sera également bien approvisionné en plusieurs autres produits qui affichent un niveau de disponibilité très satisfaisant notamment l’oignon et la pomme de terre, précise encore le communiqué.

Les vendeurs rassurent, le marché se portera bien durant Ramadan

Nous sommes allés à la rencontre de vendeurs de légumes et de viandes dans le fameux souk Casablancais “L’Hjajma” afin d’y recueillir quelques témoignages. Les vendeurs s’accordent sur l’approvisionnement suffisant du marché actuel et prévoient de même durant Ramadan.

En revanche, les propos recueillis font apparaître des hausses probables des prix des produits de consommation en raison de la forte demande qui coïncide toujours avec l’approche du mois sacré.

Pour Hamid, vendeur de fruits et légumes, “actuellement, le marché se porte bien et se trouve bien alimenté. Je prévois un approvisionnement suffisant durant Ramadan. Pour ce qui est des prix, je ne pense pas qu’ils connaîtront une augmentation supplémentaire, en raison des quantités disponibles durant cette période estivale. Certains produits, comme la pastèque, verront même leur prix baisser”.

Hassan, également vendeur de fruits et légumes, fait remarquer aussi que “l’approvisionnement du marché dépend de la météo. Si la température reste modérée, on n’aura pas de problème. Actuellement, le marché est bien alimenté et les prix sont légèrement en hausse mais je ne pense pas que les prix augmentent durant Ramadan.”

Pour son collègue, Bouchaib, qui a noté une légère hausse des prix des denrées “à partir d’aujourdhui, à cause de la canicule de ces derniers jours qui a affecté négativement les récoltes”, durant le Ramadan “la première semaine connaîtra une hausse des prix à cause de la forte demande, mais après cela, les prix se stabiliseront.”

Quant à Tarik, un boucher,  “côté viande, le marché jouit de quantités suffisantes et il y aura un bon approvisionnement durant Ramadan”. Toutefois, il s’inquiète de la hausse des prix de la viande actuellement due aux intermédiaires qui font flamber les prix avant même la livraison à Casa. Tarik prévoit une petite hausse des prix, qui, d’après lui sera imputable à la “forte demande de viande, surtout durant les 5 jours qui précèdent Ramadan et les 10 premiers jours du mois sacré.”

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×