Aufait Maroc

Deux Marocains condamnés pour meurtre en passe d’être réhabilités

Deux Marocains condamnés pour meurtre en passe d’être réhabilités
Dernière mise à jour le 03/07/2012 à 9:53

Abdelkader Azzimani et Abderrahim el-Jabri, deux Marocains condamnés pour meurtre en France et qui ont clamé leur innocence durant quinze ans, ont remporté une première victoire en obtenant lundi la saisine de la Cour de révision des condamnations pénales.

Pour les deux hommes de 46 et 47 ans, qui ont été condamnés à vingt ans de réclusion pour le meurtre en 1997 à Lunel (sud) d’Abdelaziz Jhilal, 22 ans, petit dealer de cannabis, lardé de 108 coups de couteau, cette décision est un premier pas vers l’annulation de leur condamnation et un acquittement.

Ce sera à la Cour de révision, qui se réunira dans les prochains mois, de dire si elle efface le verdict prononcé en 2003 et confirmé en 2004. Si c’est le cas, un autre procès devrait être organisé. Cette procédure extrêmement rare n’a abouti qu’à sept acquittements depuis 1945.

Après avoir plaidé leur cause en vain durant des années, les deux condamnés ont retrouvé l’espoir car les motivations de la Commission de révision, qui agit comme premier filtre avant la Cour de révision, sont sans ambiguïté.

“L’état des investigations exclut toute participation de MM. Azzimani et el-Jabri à la commission du meurtre (…)”, écrivent les magistrats, après que les deux hommes ont passé respectivement onze et treize ans en prison.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×