Aufait Maroc

Peter Higgs sur le boson : c’est « très agréable d’avoir parfois raison »

Peter Higgs sur le boson: c’est « très agréable d’avoir parfois raison »
Dernière mise à jour le 06/07/2012 à 19:34

Le scientifique britannique Peter Higgs, qui avait suggéré il y a près de cinquante ans l’existence d’une nouvelle particule dont des physiciens viennent peut-être de retrouver la trace, a reconnu vendredi qu’il était « très agréable d’avoir parfois raison ».

Le physicien s’exprimait à l’université d’Edimbourg, en Ecosse, deux jours après l’annonce de la découverte par l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern) d’une nouvelle particule « compatible » avec les caractéristiques du boson de Higgs, chaînon manquant dans la théorie des particules élémentaires.

L’annonce du Cern est intervenue 48 ans après que Peter Higgs eut postulé l’existence du boson qui porte son nom.

« C’est très agréable d’avoir parfois raison (…). Ce fut une longue attente », a reconnu le physicien de 83 ans lors d’une conférence de presse.

Peter Higgs, connu pour sa modestie, a balayé d’un revers de la main l’idée de se voir décerner le Nobel, comme l’a suggéré cette semaine l’astrophysicien britannique Stephen Hawking. « Je ne sais pas. Je n’ai pas d’amis proches dans le comité du Nobel », a-t-il répondu.

M. Higgs a expliqué qu’il ne contribuait plus à la physique théorique depuis le milieu des années 80, estimant qu’il était alors devenu « trop vieux ». « Je ne pouvais plus, à cet âge, acquérir suffisamment de nouvelles compétences mathématiques qui étaient nécessaires, donc j’ai arrêté », a-t-il précisé.

Un ami et collègue de Peter Higgs, Alan Walker, a aussi raconté comment les deux hommes avaient célébré, de façon très modeste, l’annonce du Cern.

Les deux hommes rentraient de Genève, où est basé le Cern, dans un avion de la compagnie aérienne à bas coût EasyJet quand Alan Walker a proposé au physicien un verre de Prosecco, un mousseux italien.

« Je préfèrerais avoir une bière et ouvrir une London Pride », une bière britannique, a répondu Peter Higgs, selon les propos rapportés par Alan Walker.

Interrogé lors de la conférence de presse vendredi pour savoir ce qu’il comptait désormais faire, le physicien a simplement répondu qu’il voulait continuer sa retraite. « Le seul problème, je pense, est que je devrai échapper à la presse. »

L’université d’Edimbourg, où Peter Higgs est professeur émérite, a par ailleurs annoncé qu’un nouveau centre de physique théorique porterait son nom.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×