Aufait Maroc

Salon de Farnborough : le Maroc « sur les radars » des grandes compagnies

Salon de Farnborough: le Maroc « sur les radars » des grandes compagnies
Dernière mise à jour le 10/07/2012 à 19:09

La stratégie mise en ?uvre par le Maroc pour le développement du secteur de l’aéronautique a permis de placer le Royaume « sur les radars » des grandes compagnies opérant dans ce domaine, a indiqué mardi M. Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie du Commerce et des Nouvelles technologies.

L’attractivité du Maroc en tant que nouvelle destination des opérateurs de ce secteur de pointe n’est plus à démontrer, a dit M. Amara dans un entretien à la MAP, en marge de la participation du Maroc au salon international de l’aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert lundi dans la région du Hampshire (50 km a l’ouest de Londres).

La participation du Maroc à ce salon, deuxième plus important rendez-vous des professionnels de l’aéronautique après celui du Bourget (France), s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Royaume visant à attirer les grosses pointures du secteur, a-t-il dit, rappelant que le Maroc place l’aéronautique parmi les secteurs prioritaires dans le cadre de sa stratégie de développement.

Cette stratégie, qui a suscité l’éloge des think-tanks et des cabinets de recherche spécialisés, a permis au Maroc d’attirer plus de 100 compagnies qui sont actuellement implantées dans le Royaume, créant plus de 9.000 postes d’emploi et réalisant un chiffre d’affaires à l’export dépassant un milliard de dollars.

La décision de l’avionneur mondial, Bombardier, de s’installer au Maroc « est un autre message fort » quant à l’attractivité du Royaume, a dit M. Amara, soulignant que l’arrivée de cette grande référence sur le marché marocain donnera un coup d’accélérateur à cette industrie au Maroc.

Et d’ajouter que la participation du Maroc au salon de Farnborough offre l’occasion de nouer des contacts avec les gros noms de cette industrie et de faire connaitre les potentialités du Maroc et les avantages compétitifs qu’il offre aux industriels, en particulier au niveau des ressources humaines hautement qualifiées, des zones industrielles dédiées et des infrastructures d’importation et d’exportation.

« Nous sommes venus à Farnborough pour exposer ces avantages avérés pour un pays qui constitue le prolongement de l’Europe et qui offre les conditions idoines aux industriels du secteur d’opérer dans des conditions extrêmement favorables et avantageuses », a ajouté M. Amara, qui a tenu une série de réunions avec les hauts responsables de grandes compagnies comme Boeing, Airbus et Bombardier.

Ces entretiens ont montré, comme l’a affirmé le responsable, que « le Maroc se trouve déjà sur le radar » de ces grandes compagnies.

Le Royaume étant, ainsi, bien placé sur la carte aéronautique mondiale, davantage d’efforts doivent être consentis pour renforcer cette image positive, a dit M. Amara, soulignant que le Maroc a commencé à récolter les fruits de la stratégie qu’il a mise en ?uvre dans ce secteur d’avenir.

Pour les années qui viennent, le Maroc s’attèlera à renforcer sa position dans ce secteur, en marquant son entrée dans de nouveaux métiers de l’aéronautique, a ajouté M. Amara, qui a noté que le Maroc ambitionne de mettre en place des centres de recherche dans le domaine de ce domaine pointu.

Le Maroc participe au salon britannique avec un stand de 150 m2, ou des informations pratiques et exhaustives sont offertes aux professionnels sur les avancées réalisées par le Maroc dans ce secteur, par des représentants de l’Agence marocaine de Développement des Investissements (AMDI) et du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques (GIMAS).

Le Président de ce groupement, M. Hamid Benbrahim El Andaloussi, a expliqué à la MAP que la base aéronautique Maroc abrite désormais de véritables centres d’excellence, qui offrent un cadre compétitif dans le prolongement naturel de l’Europe.

La participation du Maroc au salon de Farnborough s’inscrit de la cadre du programme de développement et de promotion de cette base aéronautique nationale, a-t-il dit, notant que le Maroc est en train de mettre en place une nouvelle phase de la base Maroc en se fondant sur la diversification des marchés et des métiers de l’aéronautique.

Le Maroc tente aujourd’hui de maitriser d’autres métiers connexes de l’aéronautique dont la sécurité, la défense, l’électronique embarquée et les technologies des matériaux composites, a poursuivi M. Andaloussi, soulignant que les rencontres tenues en marge du salon de Farnborough avec des compagnies mondiales de référence sont révélatrices à plus d’un égard. Elles témoignent, a-t-il dit, de la notoriété que le Maroc a pu gagner dans ce secteur et de l’intérêt grandissant que suscite le Royaume parmi les grands groupes mondiaux.

Revenant sur le marché britannique, le Président du GIMAS a rappelé la signature, en 2010, d’un mémorandum d’entente entre le groupement marocain et le groupe britannique ADS, spécialisé dans le domaine aérospatial, de défense et sécuritaire, visant à renforcer les relations de coopération entre les deux parties à travers le lancement d’initiatives conjointes et le renforcement des échanges dans ce domaine stratégique.

Ce genre d’accords est important pour la promotion des échanges entre les deux pays, a dit le responsable, se disant confiant quant aux perspectives de coopération entre le Maroc et la Grande-Bretagne dans le domaine de l’aéronautique.

Le Salon aéronautique de Farnborough, qui se tient la participation de plusieurs pays, est considéré avec celui du Bourget (France), comme le plus grand rendez-vous de l’aéronautique mondiale, devançant ceux de Singapour et de Dubaï.

Ce Salon, dont la première édition a eu lieu en 1948, se veut une plate-forme aussi bien pour les grands constructeurs et équipementiers que pour les compagnies aériennes. La dernière édition du Salon, qui s’est déroulée en juillet 2010, a enregistré un nombre record de commandes, totalisant plus de 62 milliards de dollars répartis sur 830 appareils commandés.

Cette manne de commandes, qui a atteint 30 milliards de dollars dès le premier jour du salon, a été en très grande partie absorbée par les deux géants Airbus et Boeing.

L’édition de cette année, qui intervient sur fond d’un enlisement de la crise financière et économique mondiale, sera toutefois marquée, selon les organisateurs, par une hausse des participants, en particulier des pays émergents.

Les secteurs britanniques de l’aérospatial, de la défense et de la sécurité assurent plus d’un million de postes d’emploie et rapportent plus de 22 milliards de livres Sterlings en termes de revenus des exportations d’équipements et des services.

Le Royaume-Uni, qui se classe premier en Europe et deuxième au monde après les Etats-Unis dans le domaine de l’industrie aérospatiale et de défense, consacre plus de 3 milliards de livres Sterling par an à la recherche scientifique dans ce domaine.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×