Aufait Maroc

Étude de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) : La zone euro risque de perdre 4,5 millions d’emplois dans les quatre ans

Étude de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) : La zone euro risque de perdre 4,5 millions d’emplois dans les quatre ans
Dernière mise à jour le 11/07/2012 à 9:50

Intitulée “La crise de l’emploi dans la zone euro: tendances et réponses politiques”, l’étude avertit que, sans un changement de cap politique dans l’ensemble des pays de la zone euro, des difficultés surviendront que ce soit dans les pays actuellement sous pression ou dans ceux dont l’économie est plus florissante.

“A moins que des mesures ciblées ne soient prises pour améliorer les investissements dans l’économie réelle, la crise économique s’aggravera et la reprise en matière d’emplois ne se produira pas. Nous avons besoin également d’un nouveau consensus mondial nous menant sur une nouvelle voie vers une croissance riche en emplois et la mondialisation. Les Nations Unies, les institutions de Bretton Woods ainsi que le G20 ont la responsabilité de se montrer en pointe dans ce domaine.”

Juan Somavia, Directeur général de l’OIT.

A court terme, les conséquences d’une récession prolongée du marché du travail seraient particulièrement graves pour les jeunes demandeurs d’emploi.

Le chômage a augmenté dans plus de la moitié des 17 pays de la région depuis 2010, et plus de trois millions de jeunes gens âgés de 15 à 24 ans sont aujourd’hui sans emploi.

Dans la zone euro, plus du tiers de la population en âge de travailler est soit au chômage soit exclue du marché du travail, et le chômage de longue durée ne cesse de grimper…

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook