Aufait Maroc

Abdelkader Aâmara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des NTIC : À mi-parcours, la stratégie industrielle porte déjà ses premiers fruits

Abdelkader Aâmara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des NTIC : À mi-parcours, la stratégie industrielle porte déjà ses premiers fruits
Dernière mise à jour le 15/07/2012 à 11:08

La stratégie industrielle du Maroc porte déjà, à mi-parcours, ses premiers fruits avec des résultats intermédiaires concrets, affirme le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Aâmara dans un entretien au quotidien “Aujourd’hui le Maroc”.

“À mi-parcours, nous faisons le constat que la stratégie industrielle porte déjà ses premiers fruits avec des résultats intermédiaires concrets, notamment la création de plus de 50.000 emplois depuis 2008 dans les nouveaux métiers mondiaux et l’augmentation du PIB de 20 milliards de dirhams, soit plus 20% entre 2008 et 2010”.

Abdelkader Aâmara, ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.

Le commerce et la distribution sur la bonne voie

Le secteur du commerce et de la distribution s’inscrit également dans cette tendance positive, en enregistrant des réalisations notables, selon M. Aâmara.

“Plus de 18.000 points de vente de détail ont déjà été modernisés, une réforme profonde de l’urbanisme commercial et une restructuration des marchés de gros des fruits et légumes ont été engagés et un master plan de formation aux métiers du commerce et de la distribution a été proposé”.

Le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.

Les NTIC, une réussite à tous les niveaux

Concernant le secteur des technologies de l’information et de la communication, le ministre a indiqué que près de deux ans après son lancement, la stratégie Maroc Numeric 2013, visant à ériger le Maroc en hub régional des TIC, porte une dynamique soutenue de réalisations.

“50 centres d’accès communautaire publics ont été réalisés dans les zones enclavées, rendant accessible l’Internet haut débit et 50 autres sont en cours de lancement. 3.000 établissements scolaires sont connectés à Internet, 66,5% des localités dépourvues de moyens de télécommunications ont bénéficié du programme Pacte visant la généralisation de l’accès aux télécommunications”, a-t-il avancé, ajoutant que dans le cadre du programme e-gov, 27 services publics orientés usagers ont été lancés et plus de 200 PME ont bénéficié du programme Moussanada TI, destiné à soutenir les investissements des PME en matière de technologie de l’information, à hauteur de 60%.

Consolider les acquis et viser les projets à fort impact

“Notre souci actuellement est de consolider les acquis et d’identifier, en concertation avec nos partenaires, les moyens de contrer les obstacles entravant l’aboutissement des chantiers engagés”, a-t-il souligné, précisant que trois axes prioritaires ont été définis pour les orientations stratégiques futures, à savoir focaliser les efforts sur les projets à fort impact mais réalistes, favoriser les interactions et la mutualisation au bénéfice des projets et imprimer un rythme soutenu à la réalisation des projets en cours et futures.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda