Aufait Maroc

Rapport de l’OMDH : Plus d’attention envers les détenus subsahariens

Rapport de l’OMDH : Plus d’attention envers les détenus subsahariens
Dernière mise à jour le 15/07/2012 à 9:40

Un rapport de l’Organisation Marocaine des Droits Humains (OMDH) a appelé à accorder davantage d’attention à la situation des détenus subsahariens dans les prisons marocaines, au regard de leurs spécificités culturelles, religieuses et ethniques.

Les migrants bénéficient des mêmes droits que les prisonniers marocains mais sont parfois lésés compte tenu de leurs spécificités culturelles et ethniques, lit-on dans ce rapport intitulé “Situation des migrants subsahariens dans les prisons marocaines” et présenté jeudi dernier à Rabat.

Le rapport, rédigé à la suite d’une enquête menée par l’OMDH auprès de détenus subsahariens et d’interviews avec les directeurs, responsables et fonctionnaires de 6 prisons représentatives des différentes régions du Maroc, affirme que la plupart des détenus ont déclaré recevoir un bon traitement de la part des responsables de ces prisons.

Aucune plainte de mauvais traitement n’a été enregistrée à l’encontre de l’administration pénitentiaire, souligne l’OMDH.

Des prisonniers seuls

Toutefois, les prisonniers subsahariens dans les prisons marocaines souffrent d’une grande solitude, “plus de 30% des interviewés déclarent n’avoir reçu aucune visite”. Le rapport souligne également que les ambassades des pays d’origine des prisonniers n’établissent aucun contact avec eux, “la langue constitue un blocage” et côté hygiène, les “conditions sont loin d’être satisfaisantes”.

L’enquête recommande de renforcer les garanties d’un traitement respectueux des droits humains dans les postes de police lors de l’arrestation et au cours des enquêtes préliminaires et de doter les agents de compétences linguistiques pour les habiliter à mieux communiquer avec les migrants subsahariens.

Il s’agit également d’assurer une assistance judiciaire en mobilisant des avocats et des interprètes qualifiés et d’élaborer des programmes de formation appropriés et axés sur une insertion effective.

Des conditions de détention préservant la dignité et le bien-être des migrants subsahariens et garantissant les droits des enfants des migrants, y compris l’accès à l’école, à la santé, à la justice et aux autres services administratifs figurent également parmi les recommandations de ce rapport.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×