Aufait Maroc

Le roi d’Espagne participe à l’effort de rigueur et baisse son salaire

Le roi d’Espagne participe à l’effort de rigueur et baisse son salaire
Dernière mise à jour le 17/07/2012 à 15:56

Le roi d’Espagne Juan Carlos va réduire son salaire de 7,1%, respectant ainsi le plan de rigueur gouvernemental qui impose une baisse équivalente à tous les fonctionnaires du pays, privés de leur prime de Noël, a annoncé mardi la Maison Royale.

Cette décision implique pour le roi une baisse annuelle de 20.910 euros de son salaire, ainsi qu’une baisse de 10.455 euros pour le prince héritier Felipe et une réduction dans les mêmes proportions des frais de représentation pour tous les membres de la Famille royale.

Au total, 90.000 à 100.000 euros seront ainsi économisés sur le budget total de la Maison Royale pour 2012, d’un montant de 8,264 millions d’euros, soit 2% de moins que l’année précédente, selon la même source.

L’argent économisé sera injecté dans le Trésor public, a ajouté la Maison Royale.

La suppression de la prime de Noël pour les fonctionnaires, équivalente à un mois de salaire et représentant une baisse annuelle d’environ 7% (les salariés espagnols étant payés 14 mois), est l’une des principales mesures du dispositif de rigueur annoncé la semaine dernière par le gouvernement de droite.

Cette réduction de 7% concerne aussi les ministres, ainsi que les députés après approbation de la mesure mardi par le Parlement.

Le gouvernement cherche à économiser 65 milliards d’euros d’ici à la fin 2014, répondant aux exigences de Bruxelles qui a accordé en contrepartie à l’Espagne des objectifs de déficit public plus souples (6,3% du PIB en 2012, 4,5% en 2013 et 2,8% en 2014).

Une hausse de la TVA et une baisse des indemnités chômage font également partie du plan, qui a provoqué la colère des Espagnols au moment où le pays, en récession, souffre déjà d’un taux de chômage record de 24,44%.

Dans ce contexte de crise, la monarchie espagnole et en particulier le roi Juan Carlos, âgé de 74 ans, très respecté pour avoir conduit la transition démocratique après la fin de la dictature franquiste en 1975, ont dû faire preuve d’une plus grande transparence et montrer des signes de compréhension envers le pays.

Alors que le gendre du roi, Inaki Urdangarin, était mis en cause à la fin 2011 dans un scandale de corruption, la Maison Royale avait pour la première fois publié ses comptes.

Puis en 2012, le budget de la Maison Royale a été amputé de 2%, soit une économie de 170.000 euros, afin de répondre aux exigences du budget de l’Etat, le plus rigoureux de l’histoire de la démocratie espagnole. Le salaire du roi, frais compris, gelé par rapport à 2011, avait été fixé à 292.752 euros.

Ces mesures n’ont pas empêché le scandale d’éclater au mois d’avril: Juan Carlos s’était fracturé la hanche lors d’une chasse à l’éléphant au Botswana, lors d’un coûteux voyage qui avait profondément choqué le pays.

Le souverain avait alors prononcé des excuses publiques, un fait sans précédent, promettant que cela « ne se reproduirait pas ».

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×