Aufait Maroc

Nouveaux résultats florissants pour eBay, plein gaz sur le mobile

Nouveaux résultats florissants pour eBay, plein gaz sur le mobile
Dernière mise à jour le 19/07/2012 à 6:28

Le groupe de distribution en ligne eBay a publié mercredi de nouveaux résultats financiers florissants pour son deuxième trimestre, et confirmé qu’il gardait le cap sur le développement du commerce sur appareils portables.

Le bénéfice net a plus que doublé à 692 millions de dollars. Hors éléments exceptionnels, il revient à 56 cents par action, juste au-dessus des 55 cents attendus par les analystes.

Le chiffre d’affaires s’affiche à 3,40 milliards de dollars, en hausse de 23%, au lieu de 3,36 milliards attendus.

Les sites marchands, coeur d’activité et origine du groupe, ont enregistré « leur plus fort rythme de croissance organique depuis 2006″, de 15% hors effet de change. La progression nette s’affiche à 9% en raison du raffermissement du dollar, mais le groupe a noté « une forte croissance dans toutes les régions ».

Le directeur général John Donahoe, qui a pris les rênes d’eBay en 2008 avec pour mission de regagner du terrain perdu face à Amazon sous la houlette de Meg Whitman, aujourd’hui patronne de Hewlett-Packard, a affiché sa satisfaction.

« eBay est revitalisé, nous sommes plus importants que jamais pour les acheteurs et les vendeurs dans le monde, nous inspirons plus confiance, améliorons la valeur et la sélection (de produits) », a-t-il relevé.

Il s’est félicité d’avoir lourdement investi dans le mobile, à la fois avec les applications eBay et PayPal sur téléphones et tablettes, et avec le développement de moyens de paiement par téléphone.

« Nous aurions pu passer des années à faire une analyse financière » des promesses de l’internet mobile, a-t-il relevé lors d’une téléconférence, mais le groupe s’est lancé parce qu’il pense que « le mobile est un mouvement (de fond) pour les consommateurs ».

Avantage supplémentaire: « les acheteurs sur mobile et les payeurs sur mobile sont trois ou quatre fois plus précieux que les seuls internautes, parce qu’ils sont plus attachés aux produits et ils achètent plus ».

Les services de paiement en ligne PayPal, une locomotive de croissance, restent sur un fort rythme d’expansion, de 26%.

Au chapitre des paiements mobiles, le système permettant de payer chez des commerçants en utilisant un compte PayPal installé sur un téléphone portable poursuit son implantation.

D’abord lancé dans les magasins de bricolage Home Depot, il est désormais aussi utilisable dans les magasins de vêtement Abercrombie & Fitch. Au total « seize grands noms de la distribution aux Etats-Unis » ont annoncé leur intention d’adopter ce système, pour lequel il suffit de pianoter un numéro de téléphone portable sur un terminal de paiement, ou à défaut d’y passer une carte PayPal, pour payer.

Mardi soir PayPal avait confirmé son intérêt pour ce secteur en achetant la petite société car.io, avec laquelle il travaillait déjà et « qui fournit une technologie permettant de capter les informations d’une carte de crédit en utilisant l’appareil photo d’un téléphone portable ».

Pour ce qui est des bénéfices du groupe, ils ont bénéficié d’une comparaison particulièrement favorable à la suite de cessions intervenues cette année et de frais liés à l’acquisition des services GSI un an plus tôt.

Les prévisions annuelles ont été confirmées: le chiffre d’affaires est attendu entre 13,8 et 14,1 milliards de dollars, le bénéfice par action entre 2,30 et 2,35 dollars.

Pour le trimestre qui vient de commencer, le groupe attend des recettes de 3,3 à 3,4 milliards de dollars, un peu en deçà de ce que prévoient les analystes (3,42 mds USD), et un bénéfice par action entre 53 et 55 cents, contre 55 cents prévus par les analystes.

L’action grimpait de 4,55% à 42,30 dollars dans les échanges après la clôture de la Bourse.

Pour Justin Post, analyste à Bank of America Merrill Lynch, « l’accélération des chiffres dans les sites marchands est de bon augure pour le quatrième trimestre », même si les prévisions du troisième trimestre semblent prudentes ».

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda