Aufait Maroc

JO : Cameron se porte garant de la sécurité, la flamme à Buckingham

JO: Cameron se porte garant de la sécurité, la flamme à Buckingham
Dernière mise à jour le 26/07/2012 à 22:20

A J-1 des JO, le Premier ministre britannique David Cameron s’est porté garant de la sécurité des Jeux, tandis que des milliers de Londoniens fêtaient le passage de la flamme olympique, accueillie triomphalement à Buckingham.

« La principale préoccupation est d’avoir des Jeux sûrs », a déclaré le chef du gouvernement lors d’une conférence de presse au parc olympique à Londres.

« En tant que Premier ministre, je trouve que c’est un domaine dont je dois prendre personnellement la responsabilité », a-t-il ajouté. Tout en convenant qu’il est impossible « de garantir à 100% » qu’aucun incident ne surviendra.

L’assurance donnée constitue notamment une réponse aux critiques peu diplomatiques formulées par le candidat républicain à la présidence américaine Mitt Romney, en visite depuis mercredi à Londres.

Au total, 40.000 hommes, dont environ 18.000 militaires, seront sur le pied de guerre pour assurer la sécurité.

David Cameron a aussi balayé les doutes émis par le candidat américain sur l’enthousiasme des Britanniques vis-à-vis des JO. « Non seulement le pays est tout entier derrière les Jeux », mais les Britanniques sont aussi « très doués pour accueillir les gens du monde entier », a-t-il rétorqué.

Le républicain a paru faire amende honorable après sa rencontre avec M. Cameron, en évoquant « l’enthousiasme » des spectateurs sur le parcours de la flamme olympique.

La flamme plébiscitée

Des milliers de badauds ont agité frénétiquement des drapeaux au passage de la torche portée par des personnalités comme le sécrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, ou l’homme d’affaires indien Lakshmi Mittal.

A la City, des banquiers en costume ont pris une pause pour la voir passer. Elle a ensuite été accueillie sur le parvis de Downing Street par David Cameron et son épouse Samantha, avant de rejoindre Buckingham. Le prince William, son épouse Kate et son frère Harry l’attendaient, revêtus de tee-shirts aux couleurs de l’équipe britannique.

La flamme a terminé l’avant-dernière journée de son périple à Hyde Park où était prévu un concert en présence de 80.000 spectateurs, avant de rentrer vendredi dans le parc olympique, terme de son voyage.

Le Premier ministre s’est par ailleurs employé à dissiper le malaise provoqué par la « malencontreuse » confusion, la veille, des drapeaux sud-coréen et nord-coréen lors du tournoi de football dames.

« C’était une erreur commise de bonne foi ». « Je suis sûr que toutes les mesures seront prises pour garantir que ce genre de choses ne se reproduise pas », a-t-il assuré.

Une quarantaine de chefs d’Etat, de gouvernement et de têtes couronnées, sur la centaine devant participer à la cérémonie d’ouverture, étaient attendus dès jeudi à Londres. La Première Dame américaine Michelle Obama devait, elle, arriver dans la soirée et le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault vendredi.

A J-1 de la cérémonie d’ouverture, le secret sur le spectacle concocté par Danny Boyle était de plus en plus difficile à garder. Des images de la répétition, mises sur YouTube par des spectateurs, ont été retirées.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×