Aufait Maroc

Edito : Gagnant Gagnant. Une conception unilatérale chez Arnaud de Montebourg

Edito : Gagnant Gagnant. Une conception unilatérale chez Arnaud de Montebourg
Dernière mise à jour le 27/07/2012 à 13:39

Le 24 juillet le ministre français du redressement productif, Arnaud Montebourg, a affirmé mardi qu’il se rendra en septembre au Maroc pour développer avec le gouvernement marocain « une stratégie gagnant-gagnant » en matière de « localisation » des emplois.

Il n’a pas fallu plus de 48 heures pour que le même Montebourg sort de son bourg  pour monter au créneau et s’opposer violemment à l’attribution, à un call center marocain, d’un appel d’offres de la société des transports publics d’Ile de France.

« Dans les services publics, dans la commande publique, nous ne devons pas être prisonniers de règles qui contribuent à délocaliser les emplois ». Le gouvernement se bat « pour les relocaliser, ce n’est pas pour accepter qu’on les délocalise » a-t-il affirmé dans les colonnes du journal Lemonde.

C’est cela l’amitié Maroco Française. C’est cela l’aide aux pays en voie de developpement. C’est cela le soi-disant statut avancé avec l’UE. On ne vous donne d’une main que ce qu’on peut reprendre de l’autre.

Arnaud Montebourg menace directement un secteur que les gouvernements du maroc , anciens et nouveaux, ont placé au centre de leur stratégie de développement économique. Pourtant, ni Nizar Baraka, ni le premier ministre ne se manifestent pour critiquer l’attitude de Montebourg.

Ce dernier a oublié le marché du TGV passer en direct à une entreprise française, la prise en charge par le Maroc de 50% du capital de Renaut à Tanger et toutes les facilités portuaires et ferroviaires mises à sa disposition, l’ouverture du Maroc à prés de 800 entreprises françaises qui y prospèrent en servant leurs produits au marocains et en rapatriant chaque année environ 2 milliards d’euros sous forme d’assistance technique et de bénéfices. Sans parler de tous les biens d’équipements et marchandises  que le Maroc achète en France pour environ 4 milliards d’euros par an.

Non tout cela est oublié et pas question de délocaliser 80 emplois de call center vers le Maroc. Arnaud de Montebourg , ministre du redressement productif est déjà appelé en France, le ministre du redressement contre productif. Va –t-il exporter au Maroc la réputation qu’il vient de se forger en France. Benkirane et Baraka vont-ils sortir de leur torpeur ramadanesque pour lui faire la mise au point qui s’impose.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×