Aufait Maroc

Le Maroc « en passe de réaliser l’objectif d’accueillir 20 millions de touristes par an »

Le Maroc « en passe de réaliser l’objectif d’accueillir 20 millions de touristes par an »
Dernière mise à jour le 27/07/2012 à 11:21

Le Maroc se rapproche de son objectif d’accueillir 20 millions de touristes par an d’ici 2020, estime vendredi le cabinet international d’intelligence économique Oxford Business Group (OBG).

Le Maroc a franchi une étape supplémentaire sur la voie de la réalisation de cet objectif avec l’annonce de plusieurs projets qui visent à faire grimper le nombre de visiteurs étrangers et à stimuler les opportunités d’investissement privé, en particulier dans les régions côtières, indique le cabinet.

Citant Ali Ghannam, président de la Fédération Nationale de Tourisme (FNT), OBG indique que la Vision 2020, lancée avec pour mission de doubler le nombre de touristes, vise à augmenter ce nombre de 9,35 millions en 2011 à 20 millions d’ici 2020, faisant ainsi du Maroc l’une des 20 premières destinations touristiques au monde.

La mise en ?uvre de cette Vision a pris un nouvel élan en mettant l’accent sur la participation du secteur privé, ajoute la source, relevant que la Vision 2020 examine tous les facteurs qui ont un impact sur le développement du tourisme, notamment le financement, les infrastructures, l’aviation et les taxes.

Si la Vision 2020 est financée en grande partie par le Fonds Marocain de Développement touristique (FMDT), le secteur bancaire contribue également au projet à hauteur de 1,3 millions d’euros, indique encore le think-tank, notant que le programme s’appuie sur un partenariat avec le privé pour faire avancer les efforts d’amélioration du secteur tout en insistant sur le développement d’un tourisme durable.

Le succès de la Vision 2020 va se traduire par une hausse de la contribution du secteur touristique au Produit Intérieur Brut marocain de 60 milliards de dirhams actuellement à 140 milliards en 2020, ajoute OBG, notant que dans le but de stimuler l’industrie touristique, le Maroc s’est tourné vers de nouveaux partenaires en dehors de ses frontières.

La source cite, dans ce contexte, un nouveau projet de collaboration publique-privée entre l’Espagne et le Maroc, baptisé Nexotour, visant à développer un nouvel espace touristique entre l’est de l’Andalousie et le Maroc, misant en particulier sur les villes de Grenade, Malaga et Almeria en Espagne et les régions de Taza-Al Hoceima-Taounate, Oujda-Angad et Nador au Maroc.

Et la source de conclure que si l’objectif de drainer 20 millions de visiteurs semble ambitieux en raison des difficultés économiques en Europe, le Maroc a toutes les clés en main pour y parvenir grâce à l’important soutien du gouvernement, du secteur privé et même de nouveaux partenaires internationaux.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×