Aufait Maroc

Ukraine : Andreï Shevchenko arrête le football pour faire de la politique

Ukraine: Andreï Shevchenko arrête le football pour faire de la politique
Dernière mise à jour le 28/07/2012 à 17:34

L’attaquant vedette de l’équipe d’Ukraine Andreï Shevchenko, Ballon d’Or 2004, a annoncé samedi qu’il mettait fin à sa carrière dans le football, pour rejoindre un parti politique ukrainien défendant les intérêts des milieux d’affaires.

Shevchenko avait déjà annoncé qu’il renonçait à la sélection après son 111e et dernier match en équipe d’Ukraine contre l’Angleterre le mois dernier, une défaite (1-0) synonyme d’élimination au premier tour de l’Euro-2012 disputé à domicile. Mais il n’avait pas encore tiré un trait sur sa carrière sportive.

A bientôt 36 ans, c’est désormais chose faite pour cet attaquant hors pair, qui a marqué près de 300 buts depuis ses débuts en 1994 au Dynamo Kiev.

« Ca va probablement vous faire un choc: mon avenir ne sera en aucune manière lié au football (…) Il sera lié à la politique. Je compte sur votre soutien », a dit Shevchenko dont les propos ont été reproduits sur le site internet du Dynamo, où il était retourné depuis trois ans.

« Je veux me réaliser dans la politique, partager l’expérience que j’ai acquise en Europe, faire quelque chose pour mon pays », a expliqué samedi l’attaquant, au cours de la visite d’une école de la région de Kiev, selon un communiqué diffusé par le parti En avant l’Ukraine!.

Il rejoint cette nouvelle formation fondée par Natalia Korolevska, ancienne membre du parti d’opposition de l’ex-Première ministre Ioulia Timochenko, aujourd’hui en prison, avec l’intention de s’intéresser « aux problèmes sociaux et de soutenir le sport ».

Problèmes physiques récurrents

Shevchenko marche dans les pas de son illustre compatriote, le boxeur Vitaly Klitschko. Le champion du monde des lourds a fondé son propre parti d’opposition, baptisé UDAR, avec l’objectif d’en faire la troisième force du pays aux législatives d’octobre.

Mme Korolevska a remercié Shevchenko de son soutien, affirmant: « Il a fait le choix de la politique du futur. »

L’avant-centre est une idole en Ukraine.

Cinq fois champion d’Ukraine avec le Dynamo Kiev de 1995 à 1999, il a ensuite explosé sous le maillot de l’AC Milan, inscrivant 175 buts en huit saisons (de 1999 à 2006, puis en 2008-2009), ponctuées d’un Ballon d’Or, d’une Ligue des champions (2003), d’une Coupe d’Italie (2003), d’une Supercoupe d’Europe (2003) et d’un titre de champion d’Italie (2004).

Ses deux saisons à Chelsea (2006-2008) ont été plus décevantes, même s’il a tout de même remporté une Coupe de la Ligue anglaise (2007) avec le club londonien.

Rentré au pays en 2009, il avait ensuite vu sa fin de carrière hachée par des problèmes physiques récurrents, notamment au dos, mais avait réussi à revenir en forme pour son dernier objectif l’Euro-2012.

Auteur d’un doublé lors de la victoire inaugurale contre la Suède (2-1), il n’a néanmoins pas réussi à qualifier son équipe pour la suite du tournoi, comme au Mondial-2006 où l’Ukraine avait atteint les quarts de finale.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×