Aufait Maroc

Kenya : un mort dans une attaque à la grenade dans le quartier somalien de Nairobi

Kenya: un mort dans une attaque à la grenade dans le quartier somalien de Nairobi
Dernière mise à jour le 03/08/2012 à 17:04

Une attaque à la grenade a fait au moins un mort vendredi dans le quartier somalien de Nairobi, à la veille d’une visite de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton dans la capitale kényane, a-t-on appris de source policière.

« Nous confirmons un mort, il est trop tôt pour dire s’il y en a d’autres, » a indiqué à l’AFP le porte-parole de la police kényane Eric Kiraithe.

L’attaque n’a pas été, dans l’immédiat, revendiquée. Le quartier où elle s’est produite abrite des milliers de Somaliens et de Kényan d’ethnie somali.

Les attaques, en particulier à la grenade, se sont multipliées au Kenya, notamment à Nairobi, depuis que le pays a envoyé un contingent se battre contre les islamistes shebab dans le sud somalien fin 2011.

Les shebab ont à plusieurs reprises menacé Nairobi de représailles mais n’ont jamais revendiqué ouvertement les attaques à la grenade ou à la bombe qui ont frappé depuis le Kenya.

Mme Clinton est attendue samedi matin à Nairobi, dans le cadre d’une tournée africaine qui l’a déjà conduite au Sénégal, au Soudan du Sud et en Ouganda.

Dans la capitale kényane, la responsable américaine doit rencontrer les dirigeants kényans pour discuter de l’élection présidentielle prévue dans le pays l’an prochain. La précédente, fin 2007, avait débouché sur des violences meurtrières pour lesquels quatre Kényans, dont deux des candidats à la prochaine élection, doivent être jugés devant la Cour pénale internationale (CPI) l’an prochain, après le scrutin.

A Nairobi, Mme Clinton doit aussi rencontrer les principaux signataires de la « feuille de route » destinée à apporter, enfin, la stabilité en Somalie. Parmi ces signataires figurent les dirigeants des autorités fédérales de transition, qui doivent passer la main le 20 août, et des responsables de régions semi-autonomes.

La Somalie est sans gouvernement effectif, en état de guerre civil, depuis la chute du président Siad Barre en 1991.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

* Ce champs est obligatoire

×