Aufait Maroc

Feu vert du conseil municipal de Rabat pour un jumelage avec Jérusalem-Est

Feu vert du conseil municipal de Rabat pour un jumelage avec Jérusalem-Est
Dernière mise à jour le 09/08/2012 à 15:25

Le conseil municipal de Rabat a approuvé le jumelage entre la capitale du Maroc et la partie orientale de Jérusalem, en dénonçant l’occupation israélienne, a rapporté jeudi l’agence de presse officielle MAP.

« Les villes de Rabat et de Jérusalem ont décidé d’oeuvrer ensemble pour raffermir encore davantage les liens de fraternité dans l’intérêt des Palestiniens et des Marocains », indique-t-on au conseil.

L’initiative de jumelage « vient en appui aux efforts déployés de part et d’autre pour la protection de la cité sainte contre les stratagèmes visant la judaïsation et l’expulsion de ses habitants » arabes, rapporte l’agence marocaine.

« L’objectif est de mieux faire connaître la portée et la place historique, civilisationnelle et religieuse de la ville sainte à un moment où elle court des dangers sans précédent du fait de la politique de colonisation israélienne », ajoute le conseil cité par l’agence.

Le Maroc est traditionnellement attaché à la protection de la ville sainte, le Comité (arabe) Al Qods (Jérusalem) étant placé sous la présidence du roi Mohammed VI.

Israël a conquis Jérusalem-Est lors de la guerre de juin 1967 avant d’annexer cette partie de la ville et d’y construire une dizaine de quartiers de colonisation où vivent plus de 200.000 Israéliens.

Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu rejette cependant toute « division » de la ville et affirme que Jérusalem est la « capitale réunifiée » d’Israël.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

L’agenda