Aufait Maroc

Curiosity a enregistré sur Mars des températures supérieures à 0 degré

Curiosity a enregistré sur Mars des températures supérieures à 0 degré
Dernière mise à jour le 17/08/2012 à 21:59

Le robot Curiosity de la NASA qui s’est posé le 5 août sur Mars a relevé des températures supérieures à 0 degré Celsius dans le cratère de Gale, dont les paysages « ressemblent à l’Arizona » (ouest des Etats-Unis), ont annoncé vendredi les responsable du programme spatial.

John Grotzinger, scientifique de la mission à l’Institut de technologie de Californie (Caltech), à Pasadena, s’est félicité vendredi lors d’une conférence de presse que les scientifiques disposent à nouveau, avec Curiosity, d’une station météo sur Mars.

« Je peux vous dire que la température maximum hier, à la surface de Mars près du robot, était supérieure » à 0°C, a déclaré M. Grotzinger, précisant que la mesure exacte était de « 276 Kelvin », soit 2.85°C.

« C’est un moment très important pour la science, car la dernière station météo de longue durée sur Mars remonte exactement à 30 ans », quand Viking 1 a cessé de communiquer avec la Terre, a-t-il ajouté.

Le scientifique a par ailleurs dévoilé quatre nouvelles photos, sur l’une desquelles on voit clairement les différentes couches rocheuses des collines ocres situées au pied du mont Sharp, que doit gravir le robot Curiosity au cours de sa mission de deux ans.

« Le bord du cratère (de Gale) ressemblait un peu au désert de Mojave (en Californie) et maintenant, ce que vous voyez ressemble à la région de Four Corners (l’intersection des Etats du Colorado, de l’Arizona, de l’Utah et du Nouveau-Mexique) ou de Sedona dans l’Arizona, où vous avez ces buttes et ces plateaux », a observé le scientifique.

« Il devrait y avoir des minéraux hydratés dans toutes ces couches », a-t-il ajouté. Les scientifiques pensent que la région du cratère de Gale a abrité de l’eau par le passé, et que les formations géologiques anciennes du mont Sharp pourraient avoir conservé des traces de vie antérieure.

M. Grotzinger a précisé par ailleurs que Curiosity pourrait tester « la semaine prochaine » ses premiers mouvements de roues.

Le scientifique a également annoncé que la première destination du robot serait finalement une zone baptisée Glenelg, à « la jonction de trois sites géologiques intéressants ». Cette zone est dans la direction opposée au mont Sharp, mais ce dernier reste le « véritable objectif », a assuré M. Grotzinger.

Le robot devrait mettre « deux à trois semaines » pour se rendre à Glenelg, mais le scientifique n’écarte pas l’idée de s’arrêter en route si Curiosity « trouve des échantillons (rocheux) intéressants ».

A plus long terme, « vers la fin de l’année, je pense qu’on devrait tourner nos regards en direction du mont Sharp », estime-t-il. De nouvelles photos de la montagne, plus précises, devraient être disponibles « dans une ou deux semaines », a-t-il ajouté.

Curiosity est le robot le plus perfectionné jamais envoyé sur Mars par la NASA, qui a dépensé 2,5 milliards de dollars pour cette mission.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×