Aufait Maroc

Damas à Brahimi : parler de guerre civile est « contraire à la réalité »

Damas à Brahimi: parler de guerre civile est « contraire à la réalité »
Dernière mise à jour le 20/08/2012 à 15:14

Le ministère syrien des Affaires étrangères a affirmé lundi que qualifier la situation en Syrie de guerre civile était « contraire à la réalité », réagissant ainsi aux propos du nouveau médiateur international Lakhdar Brahimi.

« Parler de guerre civile en Syrie est contraire à la réalité et (c’est un terme qui) se trouve uniquement dans la tête des comploteurs. Ce qui se passe sur le terrain, ce sont des crimes terroristes qui visent le peuple syrien et qui sont perpétrés par des bandes salafistes armées soutenues par des pays connus », a indiqué un communiqué du ministère repris par les médias officiels.

M. Brahimi a affirmé dimanche à la chaîne France 24 qu’il ne s’agissait plus d’ »éviter » la guerre civile en Syrie mais bien de l’ »arrêter ».

« Il ne relève pas de la mission d’un Etat, d’une partie ou d’un émissaire international de parler de qui dirige la Syrie », a également indiqué le ministère syrien.

Le diplomate algérien a précisé dimanche des propos sur la question de savoir si le moment était venu de réclamer le départ du président syrien Bachar al-Assad, lors d’un entretien téléphonique à la chaîne Al-Jazeera du Qatar.

« Concernant (la question de savoir) si M. Assad va partir ou pas, je n’ai pas dit que ce n’était pas le moment pour lui de partir », a-t-il déclaré.

Selon des propos rapportés par l’agence Reuters sur la nécessité d’un départ de M. Assad, M. Brahimi avait dit: « Il est bien trop tôt pour que je puisse prendre position sur ce sujet », des propos qui avaient suscité la colère de l’opposition.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×