Aufait Maroc

Vers une baisse des droits de douane à l’importation du blé selon Nizar Baraka

Vers une baisse des droits de douane à l’importation du blé selon Nizar Baraka
Dernière mise à jour le 31/08/2012 à 17:07

Le gouvernement marocain prévoit de baisser les droits de douane à l’importation de blé juste après la fin de la récolte prévue fin septembre dans le royaume, a indiqué vendredi le ministre de l’Economie et des finances Nizar Baraka.

« Les droits de douane sur le blé sont actuellement de 17,5% afin de protéger notre production nationale » et « nous pensons les réduire après la fin de la collecte vers la fin septembre », a déclaré M. Baraka.

D’après le ministre, la quantité de blé tendre récoltée depuis le début de l’été au Maroc s’est élevée à 17 millions de quintaux ce qui assure au royaume une réserve de consommation de blé allant jusqu’au mois de novembre.

Pour éviter l’importation du blé, dont le prix a augmenté sur le marché mondial, le royaume a prolongé la période de collecte de la production de blé tendre pour cette saison jusqu’à fin septembre.

En réponse aux rumeurs selon lesquelles le prix du pain pourrait être augmenté, une source gouvernementale a rappelé vendredi que le contrat-programme signé par le gouvernement et la fédération des boulangers stipulait que le « prix du pain doit rester inchangé » entre 2011 et 2014.

Selon cette source, il s’agit d’un « engagement et il n’y a aucune raison qu’il soit augmenté tant que le prix de la farine sortie des moulins ne change pas et que l’Etat ne l’a pas augmenté ».

Le prix de la farine est « réglementé » et même s’il y avait une « augmentation sur le marché international, l’Etat marocain interviendrait en subventionnant la différence », a-t-on conclu de même source.

A lire aussi...

Recevez notre newsletter

×