Aufait Maroc

Le gouvernement promet des mesures au lendemain de l’accident de bus

Le gouvernement promet des mesures au lendemain de l’accident de bus
Dernière mise à jour le 05/09/2012 à 17:27

Le ministre de l’Equipement et des Transports, Aziz Rebbah, a annoncé mercredi la mise en place d’une « cellule de réflexion sur les moyens de lutter contre les accidents de la route », au lendemain du pire accident d’autocar de l’histoire du Maroc, qui a fait 42 morts.

Le gouvernement, avec à sa tête le Premier ministre Abdelilah Benkirane, a réuni mercredi « un comité d’urgence », à l’issue duquel a été annoncée la création de cette cellule chargée de définir des « mesures à caractère urgent et d’autres à caractère structurants », selon l’agence de presse marocaine MAP.

D’après M. Rebbah, cité par la MAP, le gouvernement envisage déjà un « retrait du parc de tout autocar ne respectant pas les normes techniques en vigueur » et le renforcement des contrôles techniques dans les gares routières et les sociétés de transport.

Un renforcement des contrôles du « temps de conduite journalier, qui ne doit pas dépasser huit heures », a également été évoqué, tout comme des amendements au code de la route.

Ces annonces interviennent alors que le Maroc a été endeuillé mardi avant l’aube par le pire accident d’autobus de son histoire: 42 personnes sont mortes après que leur car, vraisemblablement surchargé, eut terminé sa course dans un ravin à 100 km au sud de Marrakech.

Les accidents de la route sont très fréquents dans le pays et ont fait, selon des chiffres officiels, plus de 4.000 morts en 2011, soit l’équivalent de 13 décès chaque jour. Cela représente une progression de près de 12% sur un an, en dépit de la récente entrée en vigueur d’un nouveau code de la route.

Sur les six premiers mois de 2012, le nombre de morts a encore augmenté de 8%, selon des statistiques du comité national de prévention des accidents de la circulation.

A lire aussi...

Annonces immobilières

Louez, achetez et vendez grâce à la plus large offre immobilière au Maroc.

Retrouvez-nous sur Facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité nationale et mondiale.

Recevez notre newsletter

 Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité nationale et mondiale.

×