Aufait Maroc

Informatique : Dell inquiet pour son avenir

Informatique: Dell inquiet pour son avenir
Dernière mise à jour le 29/03/2013 à 22:09

Le fabricant informatique américain Dell a dressé un tableau sombre de son avenir si le projet de rachat et de sortie de la cote par son fondateur Michael Dell et le fonds d’investissement Silver Lake n’aboutit pas.

Dans un document boursier enregistré vendredi et détaillant les détails du projet mené par Michael Dell, le groupe informatique dépeint « les changements fondamentaux dans le marché des PC, y compris le déclin de mondial des ventes d’ordinateurs de bureau ou portables ».

« La hausse de la concurrence provenant de fabricants à bas prix » pourrait « avoir pour conséquence la baisse des marges de bénéfice et une plus ample perte de part de marché pour les produits et services du groupe », poursuit le document boursier.

Entre autres obstacles à l’horizon, le document énumère « les perspectives incertaines des dépenses mondiales dans les technnologies de l’information et le marché des PC en particulier », « les difficultés macroéconomiques dans le monde (…) qui pourraient se traduire par encore moins de dépenses de la part des consommateurs et des entreprises ».

Il souligne également les « difficultés inhérentes à la mise en place de la stratégie de long terme de Dell consistant à orienter son portefeuille d’activité vers des produits et services à plus forte valeur ajoutée » et destinés aux entreprises plus qu’au grand public.

Selon la direction de Dell, l’exécution de cette stratégie nécessite « 3 à 5 ans » et « des investissements supplémentaires qui affaibliraient les résultats du groupe pendant deux ans au moins, accroissant la pression sur son action ».

Le conseil d’administration « hors participation de Michael Dell » recommande par conséquent « à l’unanimité que les actionnaires de l’entreprise votent +pour+ la proposition de fusion » de Michael Dell et Silver Lake, du moins dans l’attente d’éventuelles e contre-offres fermes du fonds Blackstone ou de l’investisseur Carl Icahn.

Tous deux ont déposé des offres préliminaires et examinent actuellement les comptes du groupe. S’ils font des offres fermes, le conseil d’administration devra décider si elles s’avèrent supérieures ou non à celle de Michael Dell.

Le PDG fondateur du groupe, Michael Dell, associé au fonds Silver Lake, propose pour l’instant de racheter l’intégralité de Dell pour 13,65 dollars par action, soit une valorisation totale de 24,4 milliards.

Son objectif est de retirer Dell de la cote, pour l’adapter plus sereinement à la déprime du marché des PC dont il est le troisième fabricant mondial.

Les deux autres offres potentielles laisseraient au contraire aux actionnaires existants la possibilité de le rester.

Blackstone, associé aux fonds Francisco Partners et Insight Venture Management, envisage une offre d’au moins 14,25 dollars par action et compte maintenir le groupe à la Bourse électronique Nasdaq.

Carl Icahn évoque pour sa part une offre de 15 dollars en numéraire par action. L’offre serait toutefois plafonnée à 58,1% du capital actuel de Dell.

A lire aussi...