Aufait Maroc

Enseignement supérieur :

Enseignement supérieur : : Les étudiants montent au créneau contre Lahcen Daoudi
Dernière mise à jour le 21/06/2013 à 11:56

Désormais, les étudiants marocains de l’enseignement supérieur, ainsi que les ministres des départements de tutelles sont à couteaux tirés.

Après la montée au créneau des étudiants de l’Ecole nationale d’architecture contre le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah, voilà que les étudiants des Ecoles nationales de commerce et de gestion (ENCG) décident de suivre le même chemin.

Un sit-in des étudiants des ENCG a été organisé vendredi à Rabat, devant le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, selon le site d’information Hespress.

Lahcen Daoudi aurait décidé, selon le communiqué des étudiants, d’annuler l’examen oral du concours des ENCG.

Les étudiants avancent que cet examen oral s’inscrit dans la stricte configuration qui caractérise les écoles de commerce et de gestion, et sa formation qui exige d’un étudiant de disposer d’“une gamme de qualités comme la capacité de dialogue et d’expression”, et un “talent en matière de communication et de persuasion”.

Pour eux, l’examen écrit à lui seul ne pourra pas renseigner sur le niveau de l’étudiant.

A lire aussi...

Retrouvez-nous sur Facebook

Recevez notre newsletter

×